Les immobilisations corporelles : fiche détaillée

Les immobilisations corporelles renvoient à des éléments d’actif ayant un caractère matériel. Elles sont enregistrées dans les comptes de classe 2 et on les retrouve à l’actif du bilan. Regardons dans le détail ce que sont les immobilisations corporelles : Terrains, Agencements et aménagements de terrains, Constructions, Installations techniques, matériels et outillages industriels, Autres immobilisations corporelles...

Les immobilisations corporelles

Pour plus de précisions à propos des immobilisations,
nous vous proposons de lire les trois articles suivants :
Généralités sur les immobilisations comptables
Les immobilisations incorporelles : fiche détaillée
Les immobilisations financières : fiche détaillée


Les immobilisations corporelles

Comme nous l’avons vu dans notre article «Généralités sur les immobilisations comptables», les immobilisations corporelles renvoient à des biens ayant une consistance matérielle. L’entreprise en est propriétaire, ce qui signifie que c’est elle qui a acquis ces biens ou les a réalisés. En outre, ces biens matériels ont vocation à servir au-delà d’un exercice comptable et à assurer une certaine pérennité à l’entreprise. Ils ont également une importance capitale dans la mesure où ils entrent dans l’évaluation du capital et peuvent pour leur majorité, être amortis. Les immobilisations sont classées dans les comptes de classe 21.


Les détail des immobilisations corporelles

Dans les immobilisations corporelles, on trouve les éléments suivants :

  1. Terrains (compte 211)
  2. Agencements et aménagements de terrains (compte 212)
  3. Constructions (compte 213)
  4. Installations techniques, matériels et outillages industriels (compte 215)
  5. Autres immobilisations corporelles (compte 218)

Quelques précisions sur ces différents éléments :

  1. Terrains (compte 211)

    Cette catégorie renvoie aux terrains nus, terrains aménagés, terrains bâtis et carrières. Il convient de noter que lors de l’achat d’un ensemble immobilier, l’enregistrement comptable doit obéir à certaines règles. Dans le montant global de l’achat, il convient d’isoler le prix d’achat du terrain. En effet, le terrain ne doit pas être considéré comme une immobilisation amortissable à l’inverse de la construction.


  1. Agencements et aménagements de terrains (compte 212)

    Il s’agit des travaux réalisés afin de rendre utilisables les terrains (clôture, défrichement, etc…)


  1. Constructions (compte 213)

    Lorsque l’entreprise est propriétaire du terrain, elle comptabilise dans cette rubrique les bâtiments et leurs installations ainsi que les aménagements. On notera que de manière générale, l’immobilisation corporelle peut être composée de plusieurs éléments ayant chacun une durée de vie ainsi qu’un rythme d’amortissement propre. Il s’agit par exemple des murs ou encore de la toiture d’un immeuble. En toute logique, l’enregistrement comptable des différents éléments devra se faire séparément. Il en est de même lorsque la construction s’étale sur plusieurs exercices comptables. La fiabilité des comptes comptables doit demeurer primordiale.


  1. Installations techniques, matériels et outillages industriels (compte 215)

    Seront enregistrés dans ce compte toutes les installations, matériels et machines ainsi que leurs agencements et aménagements qui sont directement liés à l’activité de l’entreprise.


  1. Autres immobilisations corporelles (compte 218)

    Il s’agit d’agencements, aménagements et installations qui ont été réalisés au sein de constructions dont l’entreprise n’est pas propriétaire. Ces immobilisations comprennent en outre, le matériel de transport. Ce sont les véhicules dont l’entreprise est propriétaire, qu’il s’agisse de véhicules utilitaires ou bien de véhicules particuliers, destinés au transport de marchandises ou à celui de voyageurs.

    On retrouve dans cette catégorie le matériel de bureau et informatique ainsi que les emballages récupérables.

    Enfin, on retrouve également dans cette catégorie le compte mobilier qui comprend l’ensemble des meubles ayant pour finalité le rangement permanent (bureaux, armoires, chaises, etc…)


À lire également sur Taylor Blog :

Généralités sur les immobilisations comptables
Le fonctionnement des immobilisations incorporelles
Le fonctionnement des immobilisations financières